À propos

La médiation de l’histoire n’est plus désormais l’apanage de ses professionnels que sont les historiens ou les conservateurs. Tout à chacun a à dire sur le passé. Le projet collectif dont ce carnet de recherche entend rendre compte se propose de déplier la question de médiation de l’histoire en travaillant à l’échelle locale. Il fait l’hypothèse que le choix d’une telle échelle permet une compréhension plus fine des mécanismes à l’œuvre, y compris lorsque ceux-ci relèvent de dynamiques transnationales ou strictement familiales. Il s’agira de répondre à plusieurs questions : qui s’investit dans la médiation de l’histoire ? Comment se construit cette médiation ? Sur quels supports matériels s’appuient ceux qui souhaitent se constituer comme ses artisans légitimes ? Et qu’est ce qui est susceptible de se jouer d’autre que cette médiation dans les activités qui sont censés en relever ?

Ce projet, dans le cadre du labex Les passés dans le présent, a bénéficié d’une aide de l’État gérée par l’Agence nationale de la recherche au titre du programme Investissements d’avenir portant la référence ANR-11-LABX-0026-01. Il est également lauréat du concours « Paris 2030 », aide à la recherche mis en place par la Mairie de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *